Pour redémarrer ce blog qui commençait à doucement sombrer (ah le passage obligé sur les nombreuses activités, l'envie qui manque...), rien de tel qu'un peu de futurologie.
Ce que vous allez lire ci-dessous n'est pas le dernier Poverpoint envoyé par Ron Hubbard à sa troupe de scientologues déboussolés, c'est la prose de mon plus grand, Jules, 9 ans, qui a réfléchi à son pas tout à fait proche futur (merci à Claude pour l'aide).
Et ce qui est écrit est sage... et assez intemporel. Je me demande si un autre petit garçon n'aurait pas pu écrire la même chose (en moins bien) en 1960. On se débarrasse des choses embêtantes (l'école, les cimetières, la guerre) pour se diriger vers l'homme neuronal qui "peut tout faire" (sauf des enfants apparemment puisque l'on apprend qu' "il n'eut pas d'évolution"). Enfin, s'il y a bien une chose à retenir, c'est que "l'homme dissipé est une évolution du martien".
On ne se méfiera jamais assez !