Wargames - afficheJ'ai revu l'autre soir Wargames (John Badham, 1983) et je m'en vais vous narrer ce mythe fondateur, à l'origine de nombreuses vocations. Alors si aujourd'hui vous travaillez chez Microsoft alors qu'à douze ans vous vous rêviez en pirate des réseaux, cette relecture est pour vous.
C'est l'histoire de David Lightman, un jeune cancre américain de 17 ans qui possède dans sa chambre un ordinateur avec écran hublot et gros modem. Juste avant que notre héros se connecte à l'histoire, nous suivons une réunion au Norad (Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord) où il est décidé, contre l'avis des militaires, de ne plus avoir recours à des agents humains pour lancer des missiles, mais plutôt au système WOPR (War Operation Planned Response), réputé infaillible.
Première acte de bravoure de notre héros hacker : changer ses notes de biologie et celles d'une copine, directement depuis sa chambre avec sa grosse babasse : un coup de fil à l'ordinateur, le login récupéré dans le tiroir de la secrétaire du dirlo et hop le tour est joué, c'est comme cela que ça se passe dans les écoles américaines en 1983 !