ZeldaJe recommence actuellement la quête de Link dans Zelda : the Wind Waker. Jules, 7 ans, est en effet bloqué dans la « forteresse maudite » et je l'aide à surmonter les difficultés inhérentes à toute quête. En même temps, cela me permet d'entendre de temps à autres « Ouahhh papa t'es trop fort ! », ce qui ne se refuse jamais. Je retrouve le plaisir de ce jeu-univers, extrêmement large et riche, la fluidité des déplacements, la beauté des graphismes, le plaisir des contrôles offert par la manette si finement conçue de la Gamecube. Bref, je prends un certain plaisir à parcourir des chemins déjà défrichés.