legrenier : toute la nostalgie du futur, avec de vrais morceaux de passé

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - 1982

Fil des billets

dimanche 11 mars 2007

Gretel : Michel Landaret apporte ses précisions

Ecran de minitel« Décidément ce minitel laissera des souvenirs .... »
Contacté par nos soins, Michel Landaret a eu la gentillesse d'apporter un certain nombre de précisions quant à la création involontaire du premier service de messagerie sur Minitel, un détournement que nous évoquions dans notre précédent billet : « L'origine cachée du minitel rose ».
Les deux sources que nous utilisions dans ce billet auraient quelque peu « romancé » son témoignage, selon les dires de celui qui était à l'époque responsable de Gretel, un des premiers services minitel à l'initiative des Dernières Nouvelles d'Alsace.

Lire la suite...

lundi 5 mars 2007

L'origine cachée du Minitel rose

Affiche pour le Minitel roseVous n'êtes pas sans vous souvenir de la floraison de publicités, au milieu des années quatre-vingts, pour les messageries roses, popularisées quelques années plus tard par le fameux « 36-15 Quinenveut » des Deschiens. Le sommet avait d'ailleurs été atteint à l'été 86 par une grande affiche représentant tout simplement... une moule ouverte !
On sait moins en revanche que le modèle technique de la messagerie n'avait absolument pas été prévu par les initiateurs du Minitel à la DGT (Direction générale des télécommunications).

Lire la suite...

mardi 19 décembre 2006

[ Futura ] : « au bout de trois erreurs nous faisons feu »

En pleine conversation sur Futura ?Prolongeons aujourd'hui notre incursion dans les premières communautés virtuelles françaises avec le cas Futura. Perdu dans les limbes des premiers BBS (Bulletin Board System), on ne dispose plus guère de traces de ce forum originel. Même son créateur, Jean-Marc Royer, a quelque mal à dater sa première connexion. Une chose est sûre, nous sommes au XXème siècle, la petite boîte marron du Minitel s'apprête à débarquer chez les Français qui ne se doutent pas de grand chose. En ce début des années quatre-vingt, ce ne sont pas les prémices de l'annuaire électronique qui excitent les ados de l'époque, mais bien plutôt le boom de la micro-informatique.
« A 14 ans mon père à amené un ordi à la maison (il était dans l'informatique), je ne me rappelle plus du modèle, un gros bouzin, ça marchait sous OS – Operating System - CPM). J'ai trouvé ça rigolo. Le premier truc que j'ai fait fut d'appuyer sur la mauvaise touche et d'effacer complètement les disques systèmes, ce qui l'a planté pendant une semaine... Après je l'ai squatté pour faire des programmes de jeux en texte. Ensuite j'ai voulu avoir mon propre ordi pour ne plus le partager avec mon père, j'ai commencé avec un ZX81, mais c'était un peu limité (c'est le moins qu'on puisse dire). J'ai donc économisé pour m'acheter le top du top à l'époque un Apple II... »

Lire la suite...