Multimania ne ferme pas, Multimania continue avec une autre société, dont le nom n'a pas été communiqué. Voici une sacré bonne nouvelle pour une marque pionnière dans le Paysage Internet Français.

Multimania (logo)Je fais partie de ces gens qui n'ont jamais bien compris à quoi pouvait bien servir Lycos, à part racheter d'autres sociétés Internet, les renommer avant de les intégrer à leur mega-portail. L'annonce de sa disparition ne m'a guère émue, dans les premiers instants. Avant de me remémorer en quelques minutes l'ascendance : Lycos < Multimania < Mygale.

L'annonce n'a pas tardé, par voie de courrier électronique : Lycos ferme, le service d'hébergement également, nous vous invitons à sauvegarder toutes vos pages persos car nous ne répondons plus de rien après la mi-février.

Comme beaucoup, cela faisait longtemps que j'avais fuit Lycos, ce service sans âme aux pages de pub envahissantes. Mon premier site, Le Poulpe sur la Toile, avait été rapatrié il y a quelques années sur mon domaine perso, seule une redirection subsistait chez Lycos, pour les éventuels vieux routards du "Web indépendant" qui aurait encore la trace du Poulpe dans leurs "bookmarks". Je ne reviendrai pas sur l'aventure Mygale débutée en 1996, j'en ai déjà évoqué quelques bribes dans Une Mygale dans mon verre de bière et Jean-noël Lafargue y revient avec talent et moultes détails dans son billet Une homepage se tourne.

Ce chien de LycosAlors, qui perpétue l'aventure Multimania ? Frédéric Cirera en personne ? Des membres de Gandi ? Qui est le chevalier blanc dans cette affaire ? Nous le saurons certainement dans les prochains jours. Et pas de nostalgie facile : si les nouveaux services ne suivent pas, Multimania devra mourir de sa belle mort, pour laisser toute la place à nos beaux souvenirs.

Dans la grande presse:
Clic de fin pour Lycos et Caramail: je me souviens (Eco89)
Que le grand clic les croque (Libé)