Cela fait plusieurs mois que j'attends pour m'inscrire chez l'opérateur de téléphonie mobile Ten Mobile.
Pourquoi Ten ? Parce qu'ils me semblent être les seuls à s'adresser à une cible précise de clients qui recherchent un accès permanent au Net sur leur mobile sans avoir à acheter des heures de communication vocale ni payer des sommes astronomiques (si vous changez de couleur soudainement, c'est que vous avez compris de qui je parlais...). Et puis Ten, de par l'originalité de son offre, me fait penser à Free, ce qui doit passer pour un compliment.
Pourquoi j'attends depuis des mois ? Pour le renouvellement des terminaux, pour la portabilité du numéro, pour la concrétisation du rapprochement avec Orange (c'est fini, vous pouvez reprendre votre couleur habituelle).
Ten gère son buzz au travers de son blog : c'est ici que sont annoncées les surprises diverses et les "attendez de voir ce que vous allez voir". Depuis quelques semaines, on nous annonce un nouveau site pour le 16 octobre, "il y aura des surprises...". On demande même leur avis aux internautes quant au choix du mobile haut de gamme : ce qui n'est pas sans déclencher moultes saillies de geeks survoltés et alléchés par de nouvelles perspectives high-tech.
Arrive le jour dit, peu de changement sur le site par rapport aux jours précédents, quelques terminaux ajoutés (mais pas ceux du haut de gamme), aucune nouvelle de la portabilité du numéro. Bon, du retard dans la sortie de nouveaux produits ou services, cela arrive à toutes les boîtes, ce n'est pas moi qui jetterai la première pierre.
Mais le plus drôle, c'est quand on arrête soudainement de jouer le jeu que l'on a lancé. Je m'attendais à des torrents de posts sur le blog des geeks susmentionnés pour commenter les "nouveautés" : rien. Les commentaires du dernier billet remontent au 9 octobre ! Pour en avoir le coeur net, j'envoie un commentaire ce matin : toujours pas publié ce soir... Sacrée procédure de validation, on ne pourra pas les accuser de laisser passer n'importe quoi en ligne.
Alors Kesako ? Des problèmes avec le grand frère Orange ? Des négociations difficiles avec le contructeur HTC ? Soudainement plus aucune information ne filtre, ni sur le blog officiel, ni dans la presse spécialisée.
Comme quoi, malgré Web 2.0 et pouvoir des "pronétaires", quand les difficultés surgissent, la communication d'entreprise reprend ses atours classiques : pas de commentaire !