Ce dernier vous permettant d'évaluer rapidement la cote de la machine que vous avez trouvée sous le sabot d'un cheval ou, plus sûrement, dans un vide-grenier ou au pied d'une poubelle. Un petit détour s'impose par le fameux « Commodore Pet », dont le nom fit la joie des ados français du début des années quatre-vingt (l'époque n'avait pas encore inventé le branding international). Certaines présentations de marques comprennent des anecdotes amusantes mais le propos essentiel n'est pas là : il s'agit de donner une vue large de l'ensemble de la production de la « première époque » (?) de la micro-informatique. Il s'agit également de relever le niveau d'angoisse du collectionneur qui se targue de posséder toute la gamme des Sinclair et découvre avec horreur page 287 le Timex Computer 2048, « une variante de Spectrum des plus originales. Il ne s'agit pas du petit frère du Times Sinclair 2068, mais d'un développement réalisé à part, réalisé par Timex Portugal. » De quoi pleurer tous les bits de son corps !
On regrettera l'absence d'une partie présentant les logiciels phares de chacune des babasses ainsi que leurs usages privilégiés, mais j'entends d'ici les auteurs me rétorquer que tout cela nécessiterait un volume à part. Bref, l'ouvrage s'avère indispensable pour le cyber-paléonthologue en quête de territoires binaires perdus.

Tous les détails pour le commander : http://www.silicium.org/edition/leguide.htm