C'est dans ce reportage que serait né, selon plusieurs experts IT internationaux, la fameuse "Madame Michu".

Pauline Souchet considère en effet (ouhhh) que c'est plutôt un gadget et que c'est plus facile de prendre l'annuaire papier. Heureusement que Maurice Remy, qui "travaille dans la micro-informatique" comprend déjà l'intérêt du bouzin pour arroser ses prospects de messages non sollicités. Vient ensuite une petite démo où le journaliste Gilles Leclere montre tous les avantages de la recherche en texte intégrale permise par l'annuaire électronique. Si je ne me trompe, ces fonctions de recherche très avancées pour l'époque avaient été développées par la société Erli (aujourd'hui Lexiquest).


distribution gratuite

La parole est ensuite laissée à Michel Bouvier, porte-parole assez Rock'n Roll de la Direction générale des télécommunications (DGT) qui nous expose les prochaines étapes de la révolution télématique. Il nous apprend que l'on pourra faire pleins de choses avec son terminal, de la formation, des jeux, consulter des informations pratiques et assouvir à plusieurs ses passions les plus obscures (ah non ça on me souffle à l'oreillette que cela a été retiré au montage). A noter la distribution gratuite du terminal.

Voilà, il est bon de rappeler qu'il y a vingt-cinq ans, on y croyait encore dur comme fer au "zero papier".

Pour consulter la vidéo sur le site de l'INA et même en faire cadeau !