Nouvel exploit d'un super-calculateur : une opération toutes les six secondes !

Jusqu'à fin novembre, le musée de l’histoire informatique de Mountain View, dans la Silicon Valley, expose la « machine à différences », imaginée au début du 19e siècle par le mathématicien britannique Charles Babbage. Si vous n'avez pas les moyens et le temps de vous rendre à cette expo, vous n'avez aucune excuse en revanche pour ne pas suivre le reportage photo de Zdnet.

La machine a été conçue au début du XIXème siècle, mais elle n'a en fait été réalisée intégralement qu'en 1991, par le musée des sciences de Londres. Un projet qui aura donc connu certain retard (ça va en rassurer certains) et qui sera passé sans transition du rayon "innovation" à celui de l'histoire.

C'est une copie qui est aujourd'hui exposée en Californie : elle mesure 2,7 mètres de haut pour 3,5 m de large, pèse 4,5 tonnes et compte 248 rouages internes.

Cet ordinateur mécanique calcule sans erreurs des polynômes grâce à la méthode de calcul différentielle.

A noter qu'un roman de science-fiction (steampunk) de William Gibson et Bruce Sterling, La Machine à différences, est construit autour de l'uchronie : « Et si Charles Babbage avait réussi à construire ses machines à différences ».

Pour voir la bête : Gros plan sur l'ancêtre de l'ordinateur : « la machine à différences » (Zdnet)
Babbage dans Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Babbage

[Merci à Marypolipus pour l'info]

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page